Beauté

Le dentifrice solide de Pachamamaï

Dentifrice solide

Après un long moment à faire des recherches sur le net, je me suis décidée, début juillet, à tester un dentifrice solide. J’avais trouvé très peu d’informations et d’avis, c’était l’occasion de se pencher personnellement sur la question.

Deux marques se distinguent particulièrement: Lamazuna et Pachamamaï. Après avoir lu plusieurs commentaires négatifs le premier (sans emballage, posé à même le lavabo), j’ai opté pour le second. L’achat revient à 12 € sur La Boutique des Artisans. Il comprend la petite boîte en métal ainsi que le dentifrice. Les galets de recharge sont à 9,90 €

Pourquoi un dentifrice solide ?

Premièrement pour la facilité à transporter. Je m’imaginais déjà préparant mon sac pour mes voyages
à venir et gagner un petit peu de place dans ma trousse de toilette.
 
Deuxièmement, et c’est sûrement le meilleur argument, pour une conscience écologique. Plus besoin
de jeter l’emballage en carton du dentifrice + le tube une fois vide.

Enfin, pour une raison économique. C’est en tout cas ce que disaient certains avis.
Que du positif visiblement. Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre !

La composition

Xylitol, argile, huile de coco, carbonate de calcium, glycérine végétale… , mais c’est quoi tout ça ? Le Xylitol par exemple, est un anti-bactérien. L’argile est efficace contre le tartre. L’huile de coco protège et blanchie les dents… Bref, que des produits naturels et efficaces.

L’utilisation 

Il suffit d’humidifier sa brosse à dents, de la frotter sur le galet et de récupérer la mousse. Tout bêtement. À la première utilisation, j’étais assez surprise car le goût mentholé était bien présent. Mais l’effet laissé en bouche était particulier. Assez compliqué à expliquer. Je dirais que c’est la même sensation quand vous vous lavez le corps au savon de Marseille alors que vous n’utilisez habituellement que des gels douches. La peau est vraiment propre, mais laisse un effet différent au toucher. C’est l’idée.

Mon avis

Après avoir utilisé le produit assidûment pendant un mois, j’ai fini par m’y habituer. Mais, sur la durée, j’étais un peu déçue car le goût mentholé n’était présent qu’en frottant vraiment fort la brosse sur le galet. Or, ça utilise bien plus de produit qu’il n’en faut réellement. Aussi, vers 10-11h du matin, j’avais l’impression de ne plus me sentir aussi fraîche. Gros soucis.
Vous l’aurez compris, c’est un avis plutôt mitigé. J’étais contente d’utiliser un produit écoresponsable, mais en même temps, je n’en étais pas entièrement satisfaite. Actuellement, j’ai trouvé comme compromis de l’alterner avec un dentifrice standard. Je pense renouveler l’expérience d’ici quelques mois. Peut-être que je m’y ferai mieux en sachant à l’avance ce qui m’attend.

No Comments
Previous Post
16 septembre 2018
Next Post
16 septembre 2018

No Comments

Leave a Reply